Thailande

Sangklaburi

Première étape de mon road trip : un mois de mission humanitaire à Sangklaburi à Baan dada Children’s home. Sangkhlaburi est un petit village isolé et dépaysant à 7h de route de Bangkok. Il se trouve à la frontière de la Birmanie. Loin des lieux touristiques on peut largement s’imprégner de la culture thaïlandaise.

Mon Bridge, Sangkhlaburi

Comment y aller ?

Il existe des bus locaux et mini bus au départ de Southern Bus Station ou MoChit Station. Le plus rapide est via Southern Bus Station direction Kanchanaburi, et à la station terminale de bus de Kanchanaburi reprendre un autre bus direction Sangkhlaburi. Le premier trajet dure environ 2h et coûte 99 Baht. Le second trajet dure environ 5h et coûte 144 baht. Les horaires sont indiqués sur le site kanchanaburi-info.com 

Que voir ? 

Parmi les endroits clefs à sangkhlaburi on compte le pont des Mon, qui sépare le village en deux parties, avec la village des Mon après le pont. 

On trouve également de nombreux temples, premièrement Chedi luang phaw Uttama, puis Wat Wang Wiwekaram, Wat Si Suwan et Three Pagodas Pass à la frontière entre la Thaïlande et Myanmar (Birmanie).

Il est possible de faire un tour sur le lac pour admirer le Sunken Temple et des ruines du Wat Saam Prasob, qui se retrouvent dans la saison haute émergées sous l’eau. Wat somdet, à la sortie de sangkhlaburi on trouve 11 bouddhas géants et leurs temples, avec une vue splendide sur la jungle. Un grand bouddha d’or, puis 5 bouddhas avec différentes expressions faciales et gestes avec leurs mains, un autre bouddha d’or géant, et 3 bouddha, un vert, un blanc et un doré puis un bouddha allongé. Ce lieu se trouve non loin du marché. Le marché est présent sur la place public tout les jours, et il y a un plus grand marché également le jeudi dans la rue du Wat Si Suwan.

Ou manger ?

La ville n’est pas très grande et les panneaux sont exclusivement en Thaï. Cependant il existe une boulangerie-restaurant, au nom de Baan Unrak Bakery. Baan Unrak et Baan Dada sont des organisations humanitaires sans but lucratif basées sur les principes neo-humanistes, qui soutiennent les enfants et les mères célibataires dans Sangkhla Buri, province de Kanchanaburi, Thaïlande. Il intègre Baan Dada Children’s Home, Baan Unrak Children’s Home, l’école primaire Baan Unrak, un sanctuaire animal, Baan Unrak bakery (restaurant). Il a été créé pour offrir une éducation aux enfants qui font face à des obstacles importants dans les écoles du gouvernement thaïlandais. Bon nombre des enfants sont des immigrants de Birmanie, et plusieurs d’entre eux ont de nombreuses années de retard par rapport au niveau scolaire normal pour leur âge. L’école propose l’enseignement de matières diversifiés comme l’anglais, les maths, le thaï, du théâtre et de la méditation.

Kanchanaburi

Deuxième étape: au programme parc national d’Erawan, avec ces 7 cascades. Puis le pont de la rivière Kwai ou se trouve une joli temple chinois à côté. Nous avons aussi vu le cimetière chinois et le cimetière de la guerre. Pour finir par le city pillar shrine et la porte de l’ancienne ville. 

Comment y aller ? 

Il existe des bus locaux et mini bus au départ de Southern Bus Station ou MoChit Station. Le plus rapide est via Southern Bus Station direction Kanchanaburi. Le trajet dure environ 2h et coûte 99 Baht. Les horaires sont indiqués sur le site kanchanaburi-info.com  

Que faire ? 

Visiter le parc national Erawan avec ces 7 cascades turquoises. Pour y aller il faut prendre un bus local depuis la station de bus, l’entrée des parcs nationaux est de 300 baht. Le pont de la rivière Kwai possède un musée qui décrit son histoire. À côté du pont on trouve un temple chinois et un marché avec de nombreux souvenirs à acheter. Comme autre endroit à visiter nous avons le cimetière chinois et le cimetière de la guerre. Pour finir par le city pillar shrine et la porte de l’ancienne ville. 

Ou dormir ?

Un guesthouse au bord de la rivière, SugarCane guesthouse. La nuit est à 400 baht.

Ayutthaya et Suphanburi

Ayutthaya est une ville avec de nombreux temples en pierre et ruine. Le charme de ses temples est différent des autres temples de Thaïlande, qui sont eux plutôt dorés et colorés.

Comment y aller ?

Ayutthaya est non loin de Bangkok et Kanchanaburi. Sur la route pour se rendre à Ayutthaya il est possible de faire une escale à Suphanburi depuis Kanchanaburi. Kanchanaburi-info.com

Que faire ?

A Suphan Buri il y a le musée du descendant des dragons avec son dragon géant.

A Ayutthaya vous l’aurez compris on retrouve de nombreux temples en pierre. A commencer par le Wat Tha Ka Rong et son marché flottant, le Wat Chaiwatthanaram, qui est un des plus beaux. Le Wat Lokayasutharam, un bouddha géant couché en pierre. Le Wihan Phra Mongkhon Bophit et à côté le Wat Phra Si Sanphet et le Wat Phra Ram. Non loin il y a le Wat Phra Mahathat avec la tête de bouddha dans l’arbre. Le Wat Ratchaburana, le Wat Suwandararam et le Wat Phanan Choeng. Pour finir le Wat Yai Chai Mongkhol, qui ressemble plus aux temples traditionnels, et possède un bouddha géant.

Chiang Mai

Chiang Mai est une ville dans le nord de la Thaïlande. Connue pour ces temples et les centres d’éléphants.

Que faire à Chiang Mai?

Elephant Nature Park : Ce sanctuaire recueille les éléphants blessés, maltraités, maigres, due au tourisme de masse, au braconnage, au zoo. Les éléphants pour la plus part sont blessés, pâtes cassés, œil crevé, oreille découpé, tumeurs… mais les vétérinaires sont là pour les soigner ! Il y a également des volontaires qui les nourrissent tout les jours. Ils sont en liberté dans ce très grand parc, car vu leurs faiblesses ils ne pourraient pas survivre dans la nature et se nourrir par eux-meme. Ce centre recueille également les chats et chiens abandonnés, on y compte 400 chats et 500 chiens. Il y a aussi des buffalos. Pouvoir voir des éléphants dans un lieu de respect et de bien être était une merveilleuse expérience et nous espérons que les gens qui nous suivent ne participeront pas à la maltraitance pour le tourisme. Nous avons pu les approcher, les nourrir, les voir jouer et prendre leurs bains, et en toucher une qui était calme. Les plus jeunes (les bébés, de 1000 kg déjà!) nous les avons vu de loin. Il y a une quarantaine d’éléphants et nous voyons leurs photos avant/ après, de leurs blessures et leurs maigreurs, par rapport à apres où ils ont l’air bien plus heureux et en meilleure forme !

Les temples : en passant par le wat Phra singh, le wat Chedi luang, le musée chiang mai city and art center à côté du monument « three kings », le wat Chiangmai, et manger au kiat o cha avant de finir au Chinatown.

Comment y aller ?

La meilleure solution rapport qualité prix est le train de nuit à réserver sur 12go.asia

Les rizières de Ban Pa Pong Pieng

Les rizières de Ban Pa Pong Pieng, à quelques heures de Chiang Mai, offrent une vue magnifique, elles se trouvent dans le parc national Doi Inthanon.

Comment y aller ?

Se rendre à la porte Pratou chiang mai, près de la Saturday Walking Street. Prendre un Songthaews pour Chom Thong. (35 baht) Prendre une seconde voiture jaune pour Mae Chaem et descendre à la cascade de Mae Pan. (70 baht) Le pickup de votre guesthouse viendra vous chercher ici.

Ou dormir ?

Les guesthouse sont similaires et proposent des tarifs à 500 baht la nuit + repas. (lien du Facebook pour contacter le guesthouse cliquez ici)

Que faire ?

Admirer la vue des rizières en terrasse. Le lendemain visiter le parc national Doi Inthanon, ses sommets, les cascades comme Wachirathan Waterfall.

Bangkok

Bangkok la capitale de la Thaïlande, la ville qui ne dort jamais, centre culturel et festif. Un endroit incontournable lors de son passage en Thaïlande.

Que faire à Bangkok?

Premièrement Bangkok a de très beaux temples.

Le Wat Ratchanaddaram avec le King Rama III Royal Monument, le Golden Bouddha. Mais les plus beaux sont le grand palace, le temple du bouddha d’émeraude, le Wat Pho, et le Wat Arun.

Ensuite les marchés : un marché aux amulets, le Tha Phra Chan Market. La Yaowarat Road, qui mène au quartier chinois. Les marchés flottants : les plus proches de Bangkok sont le Taling Chan Floating Market et le Klong Lat Mayom Floating Market.

Un rooftop avec la plus belle vue sur Bangkok: SkyWalk Mahanakhon (king power).

Sorties nocturnes: la Khao San Road est la rue la plus folklore et touristique, avec les scorpions grillés, la musique, les restaurants.

Ou dormir ?

Dans les rues autour de la Khao San Road. Attention de ne pas loger dans la rue même car il y a du bruit la nuit.

Comment se déplacer ?

En Tuktuk, en taxi, à pied, en métro, en bus. Téléchargez l’application ViaBus.

Les îles : Phuket, Koh Lanta, Koh Phi Phi


Le sud de la Thaïlande: Phuket et les îles: Koh Lanta et Koh Phiphi. 

Comment y aller ?

Se rendre à phuket depuis Bangkok en avion avec les vols internes. Puis prendre des ferrys depuis phuket pour aller dans les îles.

Ferry cliquez ici

Avion sur Skyscanner cliquez ici

Que faire ?

A phuket : une excursion a la fameuse île du film James Bond, Hong Island dans le parc national de Phang Nga. Visiter la monkey cave, les îles thalu, et l’île de pêcheur Panyee. 

Cette excursion coûte environ 50€, vous pouvez la réserver sur Getmyguide ou encore sur place avec les agences touristiques locales. 

À koh lanta : bronzer sur les plages désertes, faire de la plongée à Ko Bida Yai et Ko Bida Nok, avec le club Blue Planet Divers. Observation d’une dizaine de requins, de sèches, poissons clowns, tricots rayés, poissons cochets, poissons coralliens, poissons ballons, poissons lepisosteus, halichoeres hortalanus, banc de poisson, poisson chirurgien…

À koh Phi Phi: Voir les viewpoints, ils sont aux nombres de 3 avec de nombres marches à grimper. Faire une excursion en palme masque tuba à la viking cave, et voir de loin la Maya Bay, plage du film de Leonardo DiCaprio. Ce tour est proposé pour une 15 ène d’euros dans les agences touristiques locales. C’est une île très touristique et parfaite pour faire la fête et aller dans les bars au bord de la plage le soir. Notamment le bar Apache qui propose des Free shot pour des défis cordes à sauter et limbo.